GFK ENQUÊTE

GFK CONSUMER PANELS

Demande de produits de grande consommation en octobre : Shopping as usual ou préparation de la grande finale ? Pour beaucoup, la marge de manœuvre financière à l’approche des fêtes est plus étroite qu’auparavant, ou du moins est ‚interprétée‘ comme telle. Ainsi, dans l’enquête sur la situation financière (auto-évaluation) réalisée par Consumer Panels en octobre, les ménages sont certes plus nombreux à dire qu’ils peuvent en principe tout se permettre (+2,5 points) et moins nombreux à dire qu’ils ne peuvent en fait plus rien se permettre (-1,5 point).

Mais le nombre de ménages qui font leurs achats avant tout en fonction du prix est actuellement supérieur d’un point de pourcentage à ce qu’il était il y a un an, et le nombre de ménages qui font leurs achats avant tout en fonction de la qualité est proportionnellement plus faible. Ce décalage s’explique sans doute avant tout par l’inflation, qui n’est certes plus aussi élevée qu’au début de l’année, mais qui continue de grignoter indûment le budget des ménages.

QU’EN EST-IL DU MARCHÉ DES COSMÉTIQUES ET DES SOINS CORPORELS ?

Les dépenses sur le marché des soins corporels et des cosmétiques continuent de croître fortement en octobre, de 9,2%. La forte augmentation des ventes provient des soins du visage (+17,0%), du personal wash (+9,6%) et des cosmétiques décoratifs (+25,2%) et s’explique principalement par l’augmentation des dépenses par acheteur. Les cosmétiques décoratifs réussissent en même temps à attirer plus d’acheteurs. En octobre, 10,9 % de tous les 18 ans et plus en Allemagne ont été touchés, soit un point de pourcentage de plus qu’en octobre 2022, et proviennent – comme on pouvait s’y attendre – des drogueries.

Parmi les catégories de Personal Wash, ce sont surtout les déodorants qui marquent des points, les dépenses totales dans cette catégorie augmentant de 16,2 %. Elles atteignent 21,2 % des Allemands âgés de 18 ans et plus, soit un peu plus qu’en octobre 2022, où elles étaient de 20,9 %. Les acheteurs de déodorants dépensent en moyenne 4,96 euros ce mois-ci, soit 60 centimes de plus qu’en octobre 2022. Les discounters enregistrent une légère hausse des achats, tandis que les drugstores ont acheté davantage de produits par acheteur.

Les consommateurs dépensent également plus pour les produits Hand&Body et les produits capillaires. Alors que pour les catégories de cheveux, l’augmentation du chiffre d’affaires n’est générée que par des dépenses plus élevées des acheteurs, le segment du corps parvient également à croître grâce à davantage d’acheteurs. En octobre 2023, 11,6% des 18 ans et plus ont acheté au moins une fois un produit pour le corps – contre 10,7% au même mois de l’année précédente – et si l’on y ajoute l’augmentation des dépenses de 6,73 euros, la catégorie enregistre une croissance de 15,0%.

Les catégories de produits capillaires enregistrent une légère perte d’acheteurs en octobre 2023, mais celle-ci est compensée par l’augmentation des dépenses, ce qui porte la catégorie à une croissance actuelle de 4,3 %.